DASSAULT SPORTS TRIATHLON : site officiel du club de triathlon de SURESNES - clubeo

Triathlon : Moisson

30 juin 2013 - 13:00

 Moisson est un village situé dans la vallée de la seine pas trop loin de la Roche-Guyon, environnement propice pour un triathlon de type sprint avec au menu : 750m à la nage de son choix, 18,5 kms en vélo et 5,2 kms en course à pied, parfait pour une découverte du triathlon. J’arrive vers 12h30 dans un parking déjà bien rempli et file vers l’accueil pour récupérer mon dossard. Sur le trajet je croise des triathlètes affutés aux tri-fonctions chatoyantes dont certains chevauchent de belles machines, Gasp ! J’ai bien fait de passer un coup de chiffon sur mon VTT et de l’équiper de pneus slicks, (tenue de bitume oblige). Heureusement j’aperçois d’autres vélos aux allures plus familières dont quelques VTC et VTT à crampons, ouf ! Je ne serai pas le seul à traîner ma charrue. Dans la file d’attente qui s’étire au dehors, j’aperçois Lionel, je suis donc au bon endroit. Je me place en queue dans le respect de l’ordre chronologique. Quelques instants après arrive Coralie qui s’insère dans la file en respectant le même processus. Les formalités remplies, je retourne à la voiture m’équiper et rechercher le matériel. L’entrée du parc à vélos est soumise à contrôles, port du casque obligatoire et vérification de quelques points de sécurité. Je me fais refouler, une des extrémités du guidon ne possède plus la terminaison réglementaire. Chance, le préposé au contrôle me refile un bouchon en plastique. Je retourne illico à la voiture pour fixer ce nouvel embout. Cette nouvelle configuration est acceptée. J’installe mes affaires à l’endroit le plus calme, donc loin de l’entrée et de la sortie, sur une partie gravillonnaire, ce n’est pas forcément le bon choix. Un tour de piste pour visualiser la zone de départ. Un court échauffement en bord de lac, qui me permet de prendre bien conscience qu’il fait bien chaud et lourd. Il est temps d’enfiler la combinaison. Une petite trempette pour la mise à température et c’est le positionnement pour le départ. Je me place à droite de la barrière de droite en bord d’eau et aperçois Philippe un peu plus loin sur ma gauche. Le signal retentit et c’est la ruée de toutes les jeunes énergies, normal, pour un sprint il faut partir à block. Je pars plus prudemment, les 100 ou 150 premiers mètres se passent plutôt bien, malgré quelques heurts devant, derrière, à gauche à droite : plus vite devant, poussez pas derrière… Malheureusement la contrainte que je ressentais à la respiration ne faiblit pas et je passe d’un crawl 3 temps, à 2 temps puis à la brasse pour aboutir à quelques instants de dos, les 3 nages y passent. J’évite le pap !,. Je passe tant mal que bien la première bouée et réessaye de crawler puis de nouveau la brasse, mais toujours cette désagréable sensation d’étouffement. Après quelques contorsions, j’arrive à déziper le haut de la combi. Bonne manip, la pompe à air se réamorce et le bonhomme.se ragaillardi Finalement je retire les bras pour plus d’aisance, la température de l’eau est correcte (19°C). Je continue le parcours avec ma petite bouée autour des hanches en compagnie d’autres nageurs, signe que je ne suis pas encore le dernier. Première transition, arrivée au vélo, voilà bien 19' que je suis parti, un vrai sprint !. Je me désenglue péniblement de la combi, enfile tout aussi péniblement un maillot car je suis encore humide. J'essuie mes pieds parsemés de gravillons, enfile chaussettes, chaussures, gants et les lunettes, attache mon casque, décroche le vélo et file vers la deuxième ligne de départ. Immédiatement à la sortie du parc de loisir le parcours commence par une légère montée. Déjà un cycliste à terre, difficile de faire plusieurs choses à la fois, pas de casse, je double mon premier concurrent sans gloire. Au milieu de la montée un concurrent tente de me passer, mais bloque à ma hauteur. Je n'aime pas cette indécision, j'appuie un peu plus et le laisse momentanément derrière. Au croisement, virage à droite vers Moisson et longue ligne plate, les jambes tournent bien, je continue donc mon effort. Je double un petit groupe, dont certains me rattraperont un peu plus tard dans la descente sur Moisson., je manque un peu de vitesse. A l'entrée de Moisson, zone 30, je me fais passer par un concurrent, je lui fais remarquer que c'est limité à 30 et nous sommes plutôt à 35. Ça le fait sourire, il me fera la même remarque plus tard. En fait, nous nous tirerons la bourre tout le reste du parcours avec un troisième larron. Après le village je rejoins Sabrina, puis Coralie et quelques autres. Le reste du parcours continue en mode sprint pour accélérer à la fin, sur une petite pointe à 46 compteur, mon côté Marseillais. Bref un parcours très roulant sur lequel je me suis fait plaisir. La deuxième transition est plus rapide, je raccroche le destrier, voilà environ 52' que le départ à sonné soit grossièrement 32' pour cette deuxième partie. Pose du casque et des gants, dossard devant et la piétaille en avant. Je pars doucement, la chaleur se fait sentir, les adducteurs sont sensibles, sans doute l’absence de chamoisine, et les jambes un peu trop lourdes; finalement, même si on est assis le vélo fatigue ;-). Je rattrape, lentement quelques concurrents dont certains semblent un peu en souffrance. Au deuxième kilomètres environ, le troisième larron du cyclisme, en tri-fonctions bleue, me rattrape, le buste droit, les genoux levés haut, bref encore pêchu, je ne me sens pas de l’accrocher mais j’accélère, lentement, en espérant le garder en ligne de mire, peine perdu. Je prends un verre au ravito, passe 2 petites bosses, un petit sprint final pour m’insérer entre deux autres concurrents et enfin la ligne d’arrivée. Sur mon chronomètre 1 :19 :24 pour la totalité du parcours, des progrès sont possibles. Pour refroidir je vais piquer une tête, puis je rejoins le parc à vélo où je retrouve Lionel et Pascal, pour une photo souvenir. Rendez-vous est donné, une collation sympathique organisé par Philippe, avec toute l’équipe et le vétéran bizu Merci à la section de m’avoir accueilli et fait découvrir ce triathlon plutôt sympa et champêtre, et bien sur à un prochain rendez-vous. Sportivement, Guy

Commentaires

DA TRIATHLON vient de remporter le trophée 100000 visites 2 mois
MARATHON NEW YORK 1 an
Nouvelle page 1 an
HALF BUDAPEST PAR LIONEL et 2 autres 1 an
TRIATHLON DE PARIS PAR PIERRE BENOIT et 6 autres 1 an
DUATHLON DES NEIGES : nouvelles photos 1 an
DUATHLON DES NEIGES et 4 autres 1 an
LILLE HARDELOT 2016 : nouvelles photos 1 an
TRIATHLON CASSIS 2016 : nouvelles photos 1 an
TRIATHLON DE VERNEUIL PAR EQUIPE 2016 : nouvelles photos 1 an
STAGE TRIATHLON ROMORANTIN 2016 : nouvelles photos 1 an
Nouvelle page 1 an
SEJOUR CYCLO 2016 ARDECHE et STAGE TRIATHLON ROMORANTIN 2016 1 an
STAGE DUATHLON DES NEIGES 1 an
CR TRIATHLON RAMBOUILLET 2015 plus de 2 ans

Aucun événement sportif

Contribuez au site de votre club !

 Devenir membre