TRIATHLON M D’ARCACHON (1.5 / 42 / 10)

26 avril 2014 - 15:00

Inscrit en début d’année, ce triathlon avait pour but de voir si mon dos tenait à nouveau à cette discipline. Le stage à La Flèche m’avait permis de me donner un objectif de préparation et de me remettre en selle.

Etant donné le mariage d’une amie pour lequel nous descendions jusqu’à Arcachon, j’avais déjà goûté l’eau dans la semaine et repéré les lieux qui s’annonçaient bien vallonnés.

Le premier enchainement à réaliser fut donc de me lever après le mariage, et de troquer la chemise/cravate pour une tri fonction/porte-dossard qui m’avait bien manqué depuis 2 ans (le CD de Paris fut mon dernier tri). Heureusement le départ du parcours M était prévu pour 15h.

Arrivé sur place des ‘’bêtes’’ de vélos se présentent à l’entrée du parc, une multitude de casques contre-la-montre, tout cela confirmé par le speaker qui annonce quelques cyclistes renommés d’Aquitaine.

Une fois en combinaison les 350 triathlètes remontent par la plage pour prendre le départ vers la dune du Pyla. Le cadre est sublime, le ciel dégagé par le fort vent qui souffle depuis le matin, et la mer bien mouvementée annoncée à 13 degrés…

Le départ est donné depuis le sable, le courant est fort et très vite l’ensemble des bonnets verts devant moi dérivent vers la 1ère bouée au large. L’eau est vraiment froide, dur de prendre sa respiration et ma tête reste un peu sonnée. Par contre le courant nous porte vraiment et les vagues sont marquées, difficile de trouver une respiration stable. J’essaie de m’appliquer à nager ma glisse revue à l’INSEP, les sensations sont moyennes à cause du froid et de la houle qui me fait fortement tanguer dès que j’allonge le bras. La fin approche, le courant m’éloigne de la rampe de sortie et je dois faire un effort pour revenir dessus, galère ! 1620m à ma montre et un chrono de taré étant donné le courant (16’14) ! Par contre aucune idée de mon classement, mais beaucoup de vélos sont encore au parc, en tout cas plus qu’à mon habitude (finalement 173e/350, en général je suis dans la 2de moitié du classement)

La houle et le froid m’ont vraiment secoué la tête, j’ai du mal à courir droit et en arrivant à mon vélo j’ai de forts vertiges. Je me tiens à la barre en réalisant doucement ma transition, et j’avance avec mon vélo en marchant, les vertiges diminuent mais je ne suis pas très confiant pour rouler. Finalement après quelques mètres en vélo je reprends mes esprits, l’horizon se stabilise. Je ne saurai jamais de la houle ou du mariage la veille lequel aura été la cause...

Après cette transition pénible (+ de 3min) j’attaque le vélo sur mes gardes et je découvre en effet les nombreuses bosses qui s’enchainent. Je n’arrive à passer sur la plaque qu’au 5e km, et les gars vont vite. Je vois mes chevilles encore toutes rouges de la natation et mes jambes commenceront à répondre au 15è km. Au plat je roule bien à 35-38 km/h et les belles descentes derrière les bosses m’emmènent à des pointes à 55km/h. Le parcours est bien technique et vraiment sublime, entre pins et dune du Pyla en fond. En effet les bons cyclistes peuvent faire leur job dans ce parcours. Du 25 au 40e on enchaine des bosses (une dizaine), plus ou moins fortes, reliées par 2km de plat. Je me fais vraiment plaisir, même si la fatigue est là, et les jambes répondent à peu près. Je relâche assez tôt sentant mon dos tiré, mais ce n’est que musculaire pas d’alerte de sciatique, et je m’hydrate pour la CAP. Je finis en 1h22’45, soit 32 km/h de moyenne. Je visais 30km/h donc je suis ravi, tout en étant prudent.

Cette fois-ci pas de problème pour la seconde transition que je fais rapidement (~1min30). Les jambes répondent comme aux enchainements réalisés à Longchamp donc pas de crainte, dur mais ça va venir. Après 500m, un escalier de 60 marches, puis raidillon entre pins et sable… aïe obligé de trottiner et de casser le rythme. On retrouve le bitume, puis le bassin en fond, le soleil, le vent de face, le vent dans le dos, une bosse, puis 2kms en bordure de mer, superbe ! Tout ça à réaliser 2x ! Étant aux sensations depuis le début, je cours sans trop regarder le chrono, sans forcer et je me fais vraiment plaisir (4min/km). Je dépasse du monde et j’entraine un jeune de Libourne au passage, qui me demandera à l’arrivée où s’entraine notre club à Mérignac… Les jambes sont biens, mais je fatigue face au vent, par contre pour la 1ère fois pas de souci de digestion/compression dans la tri fonction (peut être le Champagne de la veille qui aura aidé à la digestion ?!). Je finis le 10km en 40min en ayant pris du plaisir à courir malgré la fatigue.

Au classement 153è/350 donc bien mieux que ce que j’espérais, et surtout le dos a tenu (aucune douleur le lendemain donc vraiment top).

Voilà un super triathlon à (re)faire si vous passez par là et pour commencer la saison, l’organisation est parfaite, le cadre superbe, et le parcours vraiment intéressant.

 

Vincent

Commentaires

DA TRIATHLON vient de remporter le trophée 100000 visites 9 jours
MARATHON NEW YORK 10 mois
Nouvelle page 10 mois
HALF BUDAPEST PAR LIONEL et 2 autres 1 an
TRIATHLON DE PARIS PAR PIERRE BENOIT et 6 autres 1 an
DUATHLON DES NEIGES : nouvelles photos 1 an
DUATHLON DES NEIGES et 4 autres 1 an
LILLE HARDELOT 2016 : nouvelles photos 1 an
TRIATHLON CASSIS 2016 : nouvelles photos 1 an
TRIATHLON DE VERNEUIL PAR EQUIPE 2016 : nouvelles photos 1 an
STAGE TRIATHLON ROMORANTIN 2016 : nouvelles photos 1 an
Nouvelle page 1 an
SEJOUR CYCLO 2016 ARDECHE et STAGE TRIATHLON ROMORANTIN 2016 1 an
STAGE DUATHLON DES NEIGES 1 an
CR TRIATHLON RAMBOUILLET 2015 1 an

Aucun événement sportif

Contribuez au site de votre club !

 Devenir membre