Courses à Enghien

18 mai 2014 - 13:00

CR Triathlon CD du 18 mai 2014

 

Le week-end dernier ce n'était pas l'hippodrome d'Enghien-Soisy et ses courses légendaires où s'affrontent les purs sangs et leurs jockeys affutés qui était l’unique objet de la ballade du dimanche des locaux en baguenaude. Non c'était plutôt son casino et son lac, autour et dans lequel des bipèdes à station plus ou moins verticale, de tout âges et de tailles diverses allaient se mesurer dans les trois disciplines du triathlon.

La matinée était consacrée aux épreuves découvertes pour différentes catégories d'âges et l'après-midi à un triathlon courte distance (1,5 km; 41 km, 10 km), avec une restriction horaire de 50 minutes pour la natation et 2h30 pour la combinaison natation, vélo. Le départ du CD est donné à 13h ce qui favorise la grasse mat' et la veille prolongée.

Pour la distance CD, nous étions 5 représentants du club Dassault-Sport dont 2 de Dassault-Aviation : Florian Chatel, dossard 341 et mézigue, dossard 344.

La première difficulté nonobstant le réveil et le contrôle du matériel : prends-je des socquettes ? Où sont mes gourdasses, ma casquette ? Vérification de la pression des pneus, ... .  La première difficulté donc, fut de trouver une place pour se garer, pas trop loin du lac. Après être sorti en marche arrière de l'espace préconisé mais déjà saturé, je trouvais ce qu'il fallait en bordure d'Epinay-sur-seine.

Le retrait des dossards effectué ainsi que le marquage des membres gauches, au feutre noir et indélébile avec le numéro de matricule, je pénétrais dans le parc à vélo et à stabulation libre, déjà effervescent. L'organisation étant au top, il est facile de trouver son emplacement. Après le déballage du matériel, son positionnement spatial et ordonné pour tenter de minimiser les temps de transition, échanges d’informations avec Florian, Christophe et Stéphane, quelques photos souvenirs ; il est temps d'enfiler la combi de natation. La température de l'eau est annoncée à 18°C, il fait grand beau.

Le départ se fait dans en pleine eau, en face du casino. Nous sommes environ 500 concurrents agglomérés en amas devant une ligne. Nous faisons le bouchon, bonnets roses et bonnets bleus, dans l’attente du signal libérateur. Le liquide dans lequel nous trempons est trouble et opaque.

C’est parti, et chacun de s’allonger, mettre en mouvement bras et jambes pour avancer en direction de la première des 7 bouées jaunes du parcours aquatique. Jusqu’à la deuxième le parcours est plutôt combattant, dans une alternance de crawl 2 temps, brasse, arrêts inopinés, heurts plus au moins maitrisés, et circulation sinueuse. Bref, j’étais au milieu du paquet et il fallait faire sa place. Ensuite, la progression devient plus fluide, crawl 3 temps. Compte tenu de ma vision légèrement déficiente et l’espacement du repérage des autres nageurs, je dévie souvent de la trajectoire optimum. La visibilité sous la surface est quasi nulle, donc à moins de mettre la tête hors de l’eau, difficile de percevoir la présence d’un autre concurrent, sauf à ’être en contact. Je parviens néanmoins à maintenir un rythme régulier et passer d’autres nageurs/nageuses.

Parfois quelques courants frais, quelques effluves aux senteurs balsamiques de la moto aquatique viennent troubler la quiétude de notre nage cadencée.

Bref au bout d’environ 29 minutes et des brouettes me revoilà sur la terre ferme à essayer de retirer, pour commencer, le haut de ma combi. Celle-ci pour la défaire, il est nécessaire et suffisant de tirer le fil vers le haut. Tout en courant, je tire vers le bas, essayer, réessayer puis s’arrêter et réfléchir puis réussir, j’ai mis du temps. Malgré l’excellent affichage des emplacements, je peine à trouver le mien. Juste à temps pour voir Florian quitter le sien en poussant son vélo. J’enlève le bas, met le casque, les lunettes, les gants mais pas les chaussettes, salue Christophe qui vient d’arriver. C’est parti pour la suite, fin de la transition, environ 4 minutes de délai.

La mise en jambe est un peu longue sur la première partie du parcours. Celle est citadine, légèrement sinueuse et vallonnée entre Les bords du lac d’Enghien et St Prix. Sur ce tronçon je reste prudent pour ne pas exploser dans la difficulté du circuit. En effet à partir du village de St Prix commence une boucle de 7 à 8 kilomètres à effectuer 3 fois. Celle-ci débute par la côte de St prix, la montée la plus difficile du coin.

En gros, un dénivelé de 94m avec un pourcentage moyen de 7,75% qui culmine à 15% dans la dernière partie. Une pente variable avec des replats et des virages pour traverser le village et terminer en forêt de Montmorency. Bref un vrai délice que chacun déguste lentement et les plus gourmands avec le souffle rauque et un plaisir dissimulé.

Le faux plat qui suit permet un pédalage plus souple et la relance, son revêtement ne me semble pas excellent. Au bout de la ligne, avant le croisement et le virage à droite une légère montée qui calme généralement celles et ceux qui ont relancé un peu fort dans le faux plat.

Donc, virage à droite à 90° pour emprunter un bout de la départementale, c’es le moment d’accélérer. Après environ 400m second virage à droite de 90° pour aborder la descente de la route des parquets qui nous ramène vers le village et au pied de la côte. Cette portion est plus roulante, on peut lâcher les freins, malgré quelques ralentisseurs chaotiques et trous dans la chaussée. La fin de cette descente, à la périphérie du village présente quelques virages secs et passages de ronds-points, donc à négocier avec une certaine prudence pour éviter les contacts avec le cycliste voisin.

Fin de la troisième grimpette avec un peu plus de danseuse, la cuisse alerte, que la fois précédente et c’est le retour vers le lac en mode tête dans le guidon. Je ne suis pas encore assez aguerri pour les prolongateurs. Les sensations sont agréables mais la cadence peu propice à la récupération.

Bref au bout de 1h19 et des poussières me voilà de retour dans le parc à vélos. Ceux de Stéphane et Florian sont là, au repos. Changement de grolles, avec les socquettes, il fait chaud, je crains les ampoules à cause de la sueur. Une dernière gorgée et c’est reparti pour le troisième round, fin de la transition, environ 2 minutes de délai.

Le parcours se fait le long du lac, 2 allers et retours sur le goudron. Les muscles des cuisses son t un peu gourds et la sensation de chaleur limite ma capacité à soutenir le rythme voulu. La transition est difficile. A chaque point d’eau, je marque un point d’arrêt, me verse un gobelet sur le crâne  et un autre dans le gosier. Je me fais dépasser par quelques uns dont Christophe, mais je dépasse ou rattrape certains, ce qui est meilleur pour le moral. Je croise plusieurs fois Stéphane et puis Florian toujours devant. Au huitième kilomètre, j’accélère prudemmentet parvient à une vitesse suffisante pour ne plus me faire doubler et dépasser plus souvent. Après un dernier virage à gauche, une voix signale l’arrivée dans 300m. Joie, sentant l’écurie j’allonge la foulée, je vois l’arche se rapprocher, enfin ! Fausse joie, c’est une sorte d’antécime. Il faut continuer sur la route encore 150m, puis repartir en sens inverse de l’autre côté de la barrière pour rejoindre l’arrivée. J’aperçois le compteur : 2h45’45“, un dernier petit effort, et c’est terminé en 2h45’57“. Dont 51’12“ de CAP

Dernier retour au parc à vélo pour remballer les affaires, taper la discute avec certains et prendre la photo des valeureux guerriers avec Florian, déjà frais comme un gardon. Je dissimule donc ma légère lassitude dernière mes verres fumés, les courbatures se sera pour demain.

Commentaires

Staff
Sabi T
Sabi T 9 juin 2014 21:14

Félicitations, pour ton premier M tu t’en tire très bien ! Tu nous fais bien revivre l’ambiance et les sensations et désagréments que beaucoup d’entre nous ont connus lors de la natation ou des différentes transitions du triple effort. Ces résultats nous ont permis d’être devant Bouygues et marquer le maximum de point au challenge Entreprise sur cette étape. Prochaine étape Versailles Dimanche prochain… Bravo et merci Le Président Lionel

MARATHON NEW YORK 8 mois
Nouvelle page 8 mois
HALF BUDAPEST PAR LIONEL et 2 autres 11 mois
TRIATHLON DE PARIS PAR PIERRE BENOIT et 6 autres 1 an
DUATHLON DES NEIGES : nouvelles photos 1 an
DUATHLON DES NEIGES et 4 autres 1 an
LILLE HARDELOT 2016 : nouvelles photos 1 an
TRIATHLON CASSIS 2016 : nouvelles photos 1 an
TRIATHLON DE VERNEUIL PAR EQUIPE 2016 : nouvelles photos 1 an
STAGE TRIATHLON ROMORANTIN 2016 : nouvelles photos 1 an
Nouvelle page 1 an
SEJOUR CYCLO 2016 ARDECHE et STAGE TRIATHLON ROMORANTIN 2016 1 an
STAGE DUATHLON DES NEIGES 1 an
CR TRIATHLON RAMBOUILLET 2015 1 an
TRIATHLON RAMBOUILLET 2015 : nouvelles photos 1 an

Aucun événement sportif

Contribuez au site de votre club !

 Devenir membre