TRIATHLON DE SAINT REMY SUR DUROLLE – 25/05/2014 .

25 mai 2014 - 14:00

PAR OLIVIER

 FORMAT LD = Participants DA =

  • 2.5km natation en lac - Aurélien et Olivier sur format LD
  •  82km vélo – 1500m de dénivelé - Lorianne et Julien sur format CD
  • 20.8km CAP – 240m dénivelé

Contexte:

Ce triathlon de saint Rémy sur Durolle me tenait particulièrement à coeur pour plusieurs raisons : Se déroulant au coeur d’une des plus belles régions de France : mon auvergne natale, avec des paysages à couper le souffle. S’intégrant parfaitement dans la préparation à l’IM de Nice (4 à 5 semaines avant, quasi autant de dénivelé mais sur moitié moins de distance)

Je voulais le faire depuis qques années déjà , mais les années précédentes, j’avais privilégié la section et le championnat IDF avec Dassault. Cette année, l’objectif principal étant de participer et finir mon tout 1er IM, pas question de s’éparpiller qques semaines avant.

Aurélien qui partage le même objectif me faisait la joie de participer à l’évènement. (Je lui rendrais la pareille l’année prochaine à Vouglans). Depuis longtemps, avec Aurél, on se dit que cette course doit être une course de préparation. Un maître mot : la gestion. Et croyez bien que pour moi, c’est une leçon des plus compliquée à assimiler. Même si, au fil des entraînements, je commence à comprendre que l’on ne peut pas toujours être à fond, et qu’en partant tambour battant sur l’IM comme Nice, on n’y laissera des plumes.

Les heures d’avant course :

Samedi, veille de course, j’appelle Aurél qui est déjà sur place avec sa petite famille, pour avoir son avis sur la reco vélo. Il me dit qu’il s’est perdu dans les petits chemins et que ce tri s’annonce particulièrement beau mais difficile (certainement le tri le plus dur qu’il ait fait). Un SMS de notre regretté Flo (le jouer d’oeuf) nous rappelle que l’objectif reste unique : NICE.

C’est fermement acté : ce sera un entrainement. Je profite donc du samedi en famille, à sirotter qques bières devant les finales (rugby et foot). Puis dodo.

Dimanche, jour de course : je retrouve Aurél avec sa petite famille, et nous assistons avec plaisir aux courses jeunes (à partir de 6ans). Nous partons ensuite nous préparer et découvrons que nous ne serons que 70 concurrents cette année. Mais qques uns sont prestigieux, comme par exemple Christophe Bastié qui a déjà fait plus de 15 IM sous 8h30, et qui l’année dernière à 43 ans à établi le record Français vélo sur IM. Il terminera 2nd cette année.

Natation : 2500m

 

L’eau est fraîche mais supportable. Le parcours est composé de 1 petite boucle puis 2 grandes boucles. Passés les 300m, les positions sont figées (ceux partis trop vite se sont cramés et dont calmés) et on se retrouve souvent seul pour nager. J’ai du mal fermé la combi au niveau du col car de l’eau rentre par le dessus – pas très grave. A l’autre bout du lac, l’eau est plus fraîche et on n’a qu’une seule envie : accélérer pour chercher une eau plus chaude.

Sortie de l’eau en 34 minutes : je suis satisfait (doit y avoir un peu moins).

Par contre la transition est compliquée. Je me rends compte que mes doigts sont gelés et le séchage de pieds/enfilage de chaussettes devient chaotique. 4 min de transition !!! Mais bon, cela reste un entrainement.

En sortant du parc, j’aperçois Lorianne et Julien qui m’encouragent. Je leur répond que sur le moment je n’ai pas trop le temps de taper la discute mais que ce sera avec plaisir ensuite (ils sont inscrits sur le CD).

Parcours vélo : 82km – 1500m de dénivelé

Descriptif parcours vélo : Après le mur du départ (environ 300m à 15%), on part pour 5 bornes de faux plat montant, puis viennent qques km de descente avant 15km de montée (pourcentage pas trop élevé mais qui accentue vers la fin) et enfin 10km de faux plat descendant.. Tout se passe bien : un concurrent de mon niveau me sert de repère visuel, lorsqu’il accélère, j’essaie de gérer et je reviens progressivement.

Sortie dans les premiers de l’eau, le plus dur est de rester en gestion. Mais heureusement, a dernière sortie vélo avec Aurél m’a montré qu’en gérant plus dans les montées, on peut envoyer le pâté ensuite et réaliser un temps équivalent voire meilleur. A part 2 ou 3 flèches à vélo, je ne vois pas grand monde.

Les paysages sont fabuleux : petites routes de campagne/montagne bien vallonnées, bcp de forêt et végétation diverses, petits villages. Je me régale (presque envie d’acheter un saucisson et de m’en couper une tranche).

Arrive le 2nd tour, après les encouragements de la famille Magnien, mon acolyte est rejoint par un copain de club, et les 2 amis draftent un peu. Mais l’arbitre rôde, il les prévient une première fois puis sanctionne la 2nde (pas le bon type mais bon… tant pis pour eux). Parfois, je les perds de vue, mais lors de la dernière ascension, je reviens doucement sur eux et les passe au sommet.

Temps vélo : 2h44 (1h22 le 1er tour)- 30 km/h moyenne.

Très satisfait de la régularité, cela prouve que je n’étais jamais réellement dans le rouge (j’avais exceptionnellement mis le cardio). Par contre, il faudra que je gère encore un petit peu plus à Nice.

CAP : 20km annoncé (20.8km en fait) – 240 m de dénivelé

Après une transition éclair, je pars sur un rythme tranquille. Je me rappelle les conseille de Flo : Vélo = sortie du dimanche, CAP = ne penser qu’au dernier 10, sortie du dimanche avant.

Voici un descriptif du parcours CAP : gros mur de 300m – 5km de faux plat montant – grosse

descente – grosse montée – 50 de plat – grosse montée – grosse descente – faux plat decendant de 1.5km – 1km de plat avec qques petites montées. Tout cela fois 2.

Bcp de bitume – j’aurai préféré un parcours plus nature en adéquation avec le coin.

On a beau se dire que l’on gère, dans les raidars on a bien envie de marcher. Lors du 2nd tour, on

croise bcp de gens qui font le CD, c’est plus sympa. Je m’étais dit que j’accélèrerai sur les 5 deniers kilos, en fait ce ne fut que sur les 2.5 derniers, après la dernière difficulté.

Tps CAP : 1h32 – soit 4’27/km de moyenne (monte GPS). Encore une fois satisfait voire même surpris par rapport au type de parcours.

Conclusion : 4h56’01 – 8ème Scratch et 3ème Sénior

(La plupart des mecs devant sont passés vétérans cette année – décidément trop forts ces vétérans !)

Un triathlon plutôt difficile mais un super entrainement pour Nice (je pense que c’est aussi un excellent entrainement pour Embrun). Le temps a été de la partie et il n’a plu qu’après notre arrivée.

Une pluie très fraîche qui a dispersé tout le monde (moins sympa pour l’après course).

Bcp de formats de course, permettant de satisfaire le plus gd nombre. A inscrire au pgrm de la section pour ceux qui veulent un challenge sportif avec pas trop de participants !!

Des temps plus qu’honorables aussi bien pour Aurél que pour moi. Pour ma part, il faudra que je sois encore un peu plus raisonné pour Nice (pas facile lorsque l’on a un dossard !!).

Olivier

Commentaires

DA TRIATHLON vient de remporter le trophée 100000 visites 9 jours
MARATHON NEW YORK 10 mois
Nouvelle page 10 mois
HALF BUDAPEST PAR LIONEL et 2 autres 1 an
TRIATHLON DE PARIS PAR PIERRE BENOIT et 6 autres 1 an
DUATHLON DES NEIGES : nouvelles photos 1 an
DUATHLON DES NEIGES et 4 autres 1 an
LILLE HARDELOT 2016 : nouvelles photos 1 an
TRIATHLON CASSIS 2016 : nouvelles photos 1 an
TRIATHLON DE VERNEUIL PAR EQUIPE 2016 : nouvelles photos 1 an
STAGE TRIATHLON ROMORANTIN 2016 : nouvelles photos 1 an
Nouvelle page 1 an
SEJOUR CYCLO 2016 ARDECHE et STAGE TRIATHLON ROMORANTIN 2016 1 an
STAGE DUATHLON DES NEIGES 1 an
CR TRIATHLON RAMBOUILLET 2015 1 an

Aucun événement sportif

Contribuez au site de votre club !

 Devenir membre